Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/35/d519621272/htdocs/app523271926/libraries/cms/application/cms.php on line 460

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/35/d519621272/htdocs/app523271926/libraries/cms/application/cms.php:460) in /homepages/35/d519621272/htdocs/app523271926/plugins/system/jat3/jat3/core/parameter.php on line 107

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/35/d519621272/htdocs/app523271926/libraries/cms/application/cms.php on line 460

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/35/d519621272/htdocs/app523271926/libraries/cms/application/cms.php on line 460
En immersion avec l’ALFA Lions #4 : la Coupe de France à la maison ! - CNFA

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/35/d519621272/htdocs/app523271926/plugins/system/jat3/jat3/core/menu/base.class.php on line 178

En immersion avec l’ALFA Lions #4 : la Coupe de France à la maison !

1er match : Victoire 22 – 18 face au Stade Toulousain

On connait la difficulté des Lions à attaquer les matchs. Et dans ce format très court, cela devient vite compliqué à gérer. Battus dans l’intensité, loin au marquage, trop gentils dans les duels pendant toute la 1ère mi-temps, les Lions se sont fait piétiner par l’envie toulousaine. Il aura fallu une brassée à la mi-temps pour que tout le monde se mobilise.

Revenus avec d’autres intentions mais toujours à la peine et derrière au score, les Lions réalisent le hold-up avec un goal (6 points) de Thomas Lechasles à 20 secondes de la fin du match. En perdant ce premier match, les rêves de doublé se seraient envolés. Au contraire, cette victoire permet alors de se projeter plus loin.

L’avis de Vivien Remy après le match :
« On a fait une mauvaise entame de match, mais on a su se reprendre en fin de 1ère mi-temps. J’ai mis le premier goal (hic !) qui a permis de lancer l’équipe et ensuite, on a mis l’intensité qu’il fallait pour bien terminer. »

2ème match : Victoire 33 – 26 face aux Bordeaux Bombers

Ne nous fions pas au score qui aurait pu être plus serré, puisqu’une nouvelle fois, Thomas Lechasles marque un goal à la dernière seconde. Mais contrairement au premier match, les Lions ont eu la maîtrise collective face à des Bordelais qui sortaient d’un match éprouvant. En rythme dès le début du match mais pris par le bon jeu collectif des Bombers, les Lions ont su faire le dos rond pour retrouver la maîtrise du ballon.

En pratiquant un jeu pas toujours flamboyant mais très efficace, les Lions ont maîtrisé le milieu de terrain et ont su jouer chez l’adversaire. Ils ont profité de chaque erreur pour engranger des points, là où Bordeaux a gaspillé quelques munitions. Résultat, ils viraient en tête à la mi-journée.

L’avis de Bastien Thivent après le match :
« On a fait le plus dur en gagnant les deux premiers matchs, ça a été difficile. On a souvent mal démarré puis on s’est retrouvés en équipe en jouant plus collectif. Maintenant, si on joue comme contre Bordeaux, on n’aura pas de problème à ramener la Coupe de France. Il faut qu’on soit toujours très concentrés au milieu de terrain, car c’est là que le tournoi va se gagner, si on arrive à être présent, on peut le faire. »

3ème match : Victoire 35 – 34 face aux Paris Coockatoos

Comme souvent entre ces deux équipes, on s’attend à un duel entre la technique parisienne et la volonté lyonnaise. Dos au mur après 10 secondes de jeu et un goal parisien, les Lions ne prennent pas le temps de tergiverser. Impériaux au milieu de terrain, pratiquant un jeu léché fait de coups de pieds précis pour remonter le ballon, les Lions ont joué leur meilleur football depuis très longtemps dans les 10 premières minutes.

Paris sonné, mais Paris opportuniste qui claque 2 goals coup sur coup juste avant la mi-temps. Et malgré le haut niveau de jeu, les Lions étaient menés de 2 points à la pause. Tout reste à faire ! Pas inquiets mais avec une terrible envie de gagner leur place en finale, les Lions repartaient pied au plancher et basculaient en tête à 3 minutes de la fin du match sur un goal de Cyril Romanet.

Les 3 dernières minutes virent à l’attaque/défense, Paris faisant le siège des buts lyonnais. Acculés, montrant parfois leur inexpérience en rendant la balle à l’adversaire, les Lions pouvaient exulter en entendant sonner le buzzer ! Ils l’ont fait, et pour un tout petit point, ils s’offrirent le droit de défendre leur titre.

L’avis de Nicolas Boché avant la finale :
« On va retrouver nos amis Coockatoos en finale, contre qui on vient de jouer, donc ça ne va pas être facile. Surtout qu’on a seulement gagné d’un point et qu’ils ont une revanche à prendre. »

Finale : Victoire 48 – 26 face aux Paris Coockatoos (Mi-temps : 20 – 1)

Les Lions attaquèrent le match tambour battant. Profitant des jambes lourdes des Parisiens, ils imposèrent tout de suite un combat terrible aux quatre coins du terrain. Aucun ballon facile à utiliser, aucun ballon facile à gagner. Dans ce genre de match, c’est donc souvent deux choses qui font la différence : l’occupation du terrain et la performance d’un joueur.

Et pour son premier match avec les Lions, Thibaut Sorin (fort d’une expérience de 3 ans en Australie) a littéralement survolé cette rencontre. Omniprésent au milieu de terrain en récupérant un nombre incalculable de ballons, il a su faire preuve de lucidité au moment de conclure en s’offrant 3 goals sur ce match. Pour sublimer le tout, il s’offre le mark du jour en allant chercher un ballon à 2m50 du sol au-dessus de 3 joueurs, énorme !

Un match quasiment à sens unique, les Lions ne laissant que quelques miettes aux Parisiens qui n’ont mis qu’un petit point à la mi-temps. Cyril Romanet profite de la 2ème mi-temps pour marquer aussi 3 goals alors que Thomas Depondt s’offre le goal du tournoi dans un angle impossible.

L’avis de Cyril Romanet après le match :
« On a mis tous les ingrédients qui nous manquaient l’an dernier. On mérite vraiment le titre sur cette journée. On a joué avec intensité, avec beaucoup de monde autour du ballon et dans les zones de combat. Les nouveaux se sont parfaitement adaptés à l’équipe, on fait un tournoi exceptionnel. Comme à chaque fois qu’on gagne, on a hâte de profiter de la soirée en équipe. »

Bilan de la journée :

Les Lions ont fait le déplacement à 13 joueurs alors qu’ils avaient la possibilité de venir à 15. Ils ont été héroïques et c’est difficile de ressortir des individualités, tant chacun est allé au bout de lui-même. Bastien Thivent qui a joué l’intégralité de tous les matchs a été élu homme du tournoi par ses coéquipiers. Intraitable en défense, il a écœuré les meilleurs attaquants de France à chaque match. Preuve de leur courage, Mathieu Ostorero et Pierre Lechasles ont disputé le dernier match avec des crampes et la main cassée.

Et les filles alors ?

Et oui, une Lionne était de la partie ce week-end, et elle aussi a gagné. Sous les couleurs des Paris Cockerelles, Marine Assémat a disputé l’intégralité de la rencontre face aux filles des Bordeaux Bombers pour une victoire 54 – 39. Sous un soleil de plomb et sans remplaçante, Marine a étalé toutes ses qualités, notamment dans les duels et dans ses courses avec le ballon.

Dernières vidéos

Vous êtes ici : Accueil En immersion avec l’ALFA Lions #4 : la Coupe de France à la maison !